Le parcours d'un arrivant en maison d'arrêt : 3 - le quartier arrivant

Site non officiel sur les prisons françaises


Le parcours d’un arrivant en maison d’arrêt : 3 – le quartier arrivant

Article modifié 26 mai 2013 - Catégorie : Le parcours d'un détenu arrivant - 0 commentaire

Une fois les formalités du vestiaire terminées, la personne détenue est dirigée vers le quartier arrivant.

La personne restera quelques jours dans le quartier arrivant.

Le jour même ou le lendemain, la personne arrivante sera vue en entretien par un membre de la direction, par un officier, par le service médical.

Dès que possible, la personne arrivante sera vue par un travailleur social, par le SMPR s’il y en a un dans l’établissement, par l’assistant de formation s’il y en a un dans l’établissement (afin de proposer une formation ou une remise à niveau scolaire)

L’établissement donne un euro à la personne pour pouvoir téléphoner. Si la personne est condamnée, elle pourra téléphoner dans les heures ouvrables. Si la personne est prévenue, elle devra avoir l’autorisation de pouvoir téléphoner du magistrat.

Dans les nouveaux établissements, la personne peut être seule et avoir la douche en cellule. Si des renseignements font penser que la personne risquerait de porter atteinte à son intégrité physique, elle sera mise avec quelqu’un d’autre en cellule.

En fonction du profil de la personne, il arrive qu’elle soit affectée immédiatement dans un quartier spécifique, sans passer par le quartier arrivant :

– pour les mineurs : les mineurs ne sont pas mélangés aux détenus majeurs. Il n’y a pas de quartier arrivant dans les quartiers mineurs. Les détenus mineurs sont vus par un référent mineur (surveillant spécialisé qui ne travaille qu’en quartier mineur) et par des éducateurs de la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse).

– les détenus pour le SMPR. Ce sont des détenus transférés spécialement d’autres maisons d’arrêt ou établissement pour peines, pour être hébergés dans un SMPR, afin d’y suivre un suivi médical. Une fois que le médecin-chef estimera que l’état de la personne détenue s’est amélioré, le détenu sera de nouveau transféré dans son établissement d’origine.

– pour les femmes : Lorsqu’il y a un quartier femmes dans un établissement, il y a rarement un quartier arrivant, sauf si c’est un établissement spécifique femmes.

– pour les détenus isolés : la personne arrivante peut être placé à l’isolement par le magistrat, par l’administration pénitentiaire ou à la demande du détenu, en raison de sa situation pénale ou de la médiatisation de son affaire.

– quartier protégé : en raison de l’âge, du profil de la personne ou de son infraction, la personne peut être placée directement dans un quartier protégé, pour sa sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *